DECOUVRONS LA CÔTE D'EMERAUDE

LA_COTE-DEMERAUDE-CAP-FREHEL.JPG

Nous ne pouvons pas parler de Saint-Malo / Dinard et initier les touristes au charme et aux curiosités de leurs environs, sans évoquer, à la première page, Eugène Herpin qui fut le parrain de la Côte d’Emeraude il y a un peu plus d’un demi-siècle et baptisa la région de ce joli vocable qui l’a mise en parallèle avec la Côte d’Azur et a puissamment aidé à répandre autour du monde la renommée de ses grèves et de ses baies creusées par les vagues de la Manche.

Laissons l’Historien et le Parrain de la Côte d’Emeraude parler de son pays natal. “Chez nous, la teinte glauque de la mer et la verdure des arbres qui décorent nos rivages et se reflètent par les beaux jours d’été dans la transparence des flots, forment une harmonieuse symphonie de verts différents et font appeler notre pays “La Côte d’Emeraude”.

La Côte d’Emeraude, radieuse région couleur d’espérance, c’est la partie de la Côte Bretonne qui s’étend des rochers sauvages du Cap-Fréhel, aux grèves mystérieuses du Mont Saint-Michel, “La Merveille de l’Occident.”
 

 La Côte d’Emeraude, c’est aussi la Rance qui, de Dinan à Saint-Malo, déroule son ruban d’azur.

La Côte d’Emeraude, c’est, a-t-on dit justement “La Patrie des Grands Hommes. Aussi bien dans le domaine des arts que dans le domaine des entreprises lointaines, à travers les océans inconnus, l’audace a été la caractéristique de leur génie. Or, ce génie a eu, comme source générale, la splendeur de nos paysages, la majesté de nos grèves, le lointain mystérieux et attirant de nos horizons”. Mont Saint-Michel à l’est, Cap Fréhel à l’ouest, prodigieuse falaise de grès rose : il n’est pas beaucoup de côtes de France à être si magistralement encadrées. Quand vous aurez gravi les degrés du Cap Fréhel, que vous serez appuyé à ce prodigieux balcon pour contempler la Côte d’Emeraude, vous entendrez venir du Grand Bé la voix de Chateaubriand : “Je suis allé bien loin pour admirer les merveilles de la nature : j’aurais pu me contenter de celles que m’offrait mon pays natal.”