DECOUVRONS DOL DE BRETAGNE
 A 25 km de Saint-Malo
 

DOL-CATHEDRALE-ND3_1526.JPG

L’importance de Dol-de-Bretagne au temps des rivalités bretonnes et normandes, l’exposa à d’affreuses vicissitudes, dont l’histoire reste visible.

Dol-de-Bretagne, “vieille ville espagnole” a dit Victor Hugo. Vieille ville en effet, pleine de souvenirs. Fondée vers le VIè siècle par l’Evêque britannique Saint-Samson, elle eut des heures de gloire au temps de ses Evêques-Comtes.

De sa prépondérance ecclésiastique, Dol a conservé un superbe monument, sa Cathédrale. Quoique bâtie en plusieurs étapes, il semble que le plan primitif ait été suivi avec soin. La partie nord reste d’un aspect plus grave, comme un reflet des sombres fortifications qui l’enserraient. La partie sud est plus riche, plus variée, d’une ornementation plus élégante qu’accentue le contraste de ses deux porches en saillie.

A l’intérieur, les différences architecturales s’effacent. La nef avec ses colonnes en faisceaux légèrement avancées, ses chapiteaux, les ogives des fenêtres et au-dessus des arcades son “triforium” ont une belle unité. La beauté du chœur surpasse ces magnificences. Une double colonnade le dessine, merveille de grâce et de charme, toute brodée de fleurs et de fruits épanouis en plein granit.

Le Cathédraloscope jouxtant la Cathédrale permet aux visiteurs de découvrir 1000 ans d’Histoire du Temps des Cathédrales. Nouveauté 2005 : Ouverture de salles d’images en relief 3D .

La grande rue de Dol est bordée d’arcades en ogive ou en plein cintre soutenues par des colonnes ou des piliers de toutes formes à chapiteaux de granit bien travaillés.
On en trouve de toutes les époques depuis le roman fleuri, jusqu’aux derniers caprices du gothique.

La “Maison des Plaids” (plaideurs) est bien conservée. Les fenêtres en plein cintre, entourées d’archivoltes sculptées, les corniches ornées de damiers et d’étoiles, indiquent une construction antérieure au XIIIè siècle.




On visitera également Le Mont-Dol, énorme masse rocheuse que surmonte une colossale statue de la Vierge, symbole du triomphe du christianisme sur les croyances païennes des premiers siècles.

Mais si l’on doutait de l’antique puissance des druides, dans le pays de Dol, il faudrait aller voir le Menhir du Champ-Dolent, haut de 10 mètres et enfoncé dans le sol à une profondeur égale.

La ville de Dol-de-Bretagne constitue un point de jonctions entres des éléments très divers : la Normandie et la Bretagne, la région terrienne et la région côtière, les régions primeuristes et celles de culture traditionnelle et des Polders.

La municipalité, les commerçants et hôteliers de Dol, dont l’accueil est particulièrement chaleureux, ont fait d’importants efforts de modernisation conformes au style de la ville.

Le caractère verdoyant, fleuri de cette cité est très agréable : l’ensemble de la ville apporte le témoignage de la recherche d’une certaine qualité de vie. Ne la quittez pas sans découvrir la Promenade des Douves, la Rue Ceinte, et la Grande Rue des Stuarts.

Dol-de-Bretagne, protégé des forts vents et des orages, a un micro-climat du fait de sa situation au fond de la baie du Mont Saint-Michel.