Dinard, l'un des plus beaux sites marins d'Europe.

DINARD-CABINE-DE-PLAGE-DSC_1953.JPG Il y a à peine deux siècles, Dinard était encore un petit village charmant, niché à l’embouchure de la Rance. Sa vue imprenable sur les remparts de Saint-Malo, ses plages de sable fin et son incomparable douceur de vivre étaient autant d’atouts pour son futur développement. Les premiers charmés par la « perle » de la Côte d’Émeraude furent les Anglais, venus goûter à la quiétude de son microclimat vers 1850. Au point d’en faire, au fil du temps, la station balnéaire la plus british et sûrement la plus raffinée de tout le littoral français.



La petite ”Nice“ du Nord
A la “Belle-Époque”, Dinard connaît son apogée. Les bains de mer font sa gloire : elle devient première station balnéaire de France. Sa notoriété, son modernisme, son dynamisme en font naturellement le prolongement estival des beaux quartiers de la capitale, le lieu de ralliement de la haute société nationale et internationale (le gratin disait-on alors). Auréolée d’une image dorée et ludique, elle dépasse ses rivales, la célèbre station anglaise Brighton et la méditerranéenne Saint-Tropez. Malgré la dépression des années 30, l’entre-deux guerres est une période florissante. Après l’interruption due aux années de guerre où elle remplissait alors la fonction d’hôpital complémentaire des Armées, Dinard renoue avec la prospérité. A l’aube du XXIème siècle, elle brille de tous ses feux.

A l’heure du Tea-time
Aujourd’hui encore, tout à Dinard rappelle la Grande-Bretagne… Ou plutôt les fastes de l’Empire dont la jeunesse dorée aimait à se retrouver dans les plus beaux sites d’Europe. Les sujets de Sa très gracieuse Majesté y ont créé le premier club de tennis et le second golf de France, après Pau, la Société des courses et le Yacht-Club !.… De splendides demeures témoignent de cette fabuleuse époque où Dinard inventait le tourisme et recevait des hôtes aussi célèbres que Judith Gautier, les Frères Lumières, Wagner, la Reine Victoria, Alain Gerbault, Paul Valéry, Jules Verne, Paquin… ou Pablo Picasso. Une mesure récente a placé les 407 villas qui ornent le bord de mer en zone de patrimoine protégé. Elles échappent ainsi définitivement à la pioche des démolisseurs et à l’avidité des spéculateurs. Pionnière dans ce domaine, Dinard a été récompensée en 1997 par une exceptionnelle distinction civique : la Marianne d’Or. 

Un bonheur de vie
Dinard garde la mémoire des siècles. De l’éclat d’antan, elle a conservé l’esprit de la fête, comme celui des bains de mer. Toute l’année, les manifestations les plus diverses s’y déroulent : régates internationales, Festival International des Jeunes Créateurs de Mode, Estivales du rire, féeriques feux d’artifices, Festival de musique romantique, Jumping international, Journées littéraires Britanniques, Festival du Film Britannique, Salon international du bateau de caractère, brocantes anglaises et coloniales, salon de la nature , expositions d’art… N’oublions pas de citer son marché enchanteur.
La ville offre une gamme complète d’équipements de prestige : Palais des Arts, Casino, Centre de Thalassothérapie, Piscine olympique d’eau de mer chauffée, C.O.S.E.C. (complexe sportif), Golf, Tennis-Club, Stade équestre du Val-Porée (2è mondial), Port de plaisance, Aquarium du Muséum d’Histoire Naturelle, un large choix d’hébergements, de l’hôtel dit “de bureau” au Palace International (Grand Hôtel****).

 

Continuez la visite : 

Visitons Dinard